Partners
FINA
Astral+Pool
CONSANAT
CCAN
USAS
Aquatic+Canada+Aquatique
Canada's two time Olympian Scott Dickens announces retirement
Scott Dickens announces retirement
 
VANCOUVER - Two-time Olympian Scott Dickens, the first Canadian to post a sub one-minute time in the 100-metre breaststroke, has announced his retirement from competitive swimming after a 10-year career with the national team.
 
The 29-year-old Vancouver-resident, who came to the west coast 10 years ago from Ancaster, Ont., retires as the Canadian record holder in both the 50-m and 100-m breaststroke in the long course pool.
 
‘’I’m going to miss my teammates the most,’’ said Dickens, who also competed at two Commonwealth Games, two Pan Am Games and three FINA World Championships. ‘’I was very proud to represent the greatest country in the world for so many years and at such big events as the Olympic Games. It was a gradual decision to stop but I’m at peace with it now.’’
 
Dickens qualified for his first Olympic team in 2004 but didn’t make the cut for the 2008 squad. It was the turning point in his career as he roared back with four solid seasons capped by an appearance at the 2012 Olympics. It was in London where he clocked the historic 59.85 in the 100-m breaststroke.
 
‘’I wasn’t ready to retire in 2008, I couldn’t do it,’’ he said. ‘’I wanted to be at the pool and I wanted to train. There was nothing I loved more than testing the limits of the human body.  There was a challenge every day.’’
 
After training in the U.S. for one year Dickens decided to head back north to join the Vancouver Dolphins headed by Tom Johnson at the National Swim Centre – Vancouver.
 
‘’To be successful you have to surround yourself with successful people,’’ he said. ‘’At the Dolphins, there was Brent Hayden, Mike Mintenko and Brian Johns. It was a professional atmosphere and it really drove me.’’
 
He was planning to continue in 2013 but he suffered a concussion in January while snowboarding at Whistler. That derailed his training for several weeks and he didn’t recover in time for the World Championships Trials in April.
 
The recent passing of his father Bill Dickens brought home the role his parents played in helping him balance athletics and academics.
 
‘’They helped me learn the valuable lessons in life, particularly self-discipline,’’ said Dickens, who also recognized the large roles played by his coaches in Ontario and B.C., including national team coach Tom Johnson. ‘’They encouraged me to keep swimming as long as I loved it. I was responsible for getting them up in the morning to bring me to the pool, not the other way around. And there was no swimming if I didn’t have good grades.’’
 
Dickens, who married former national team member Michelle Landry two years ago, was also part of the RBC Olympian program. He worked with the company this summer as well speaking to branch managers about team building and working with their employees.
 
‘’You have to persevere through the ups and downs,’’ Dickens said. ‘’You learn from your mistakes and focus on the task at hand.’’
 
 
 
Scott Dickens annonce sa retraite
 
VANCOUVER – Le double olympien Scott Dickens, le premier Canadien à nager le 100 mètres brasse en moins d’une minute, a annoncé sa retraite de la natation compétitive à la suite d’une carrière de 10 ans dans l’équipe nationale.
 
Le résident de Vancouver de 19 ans, qui a déménagé sur la côte Ouest il y a 10 ans en provenance d’Ancaster, en Ontario, se retire en étant le détenteur des records canadiens des 50m et 100m brasse en grand bassin.
 
«Ce qui me manquera le plus sont mes coéquipiers, a dit Dickens, qui a aussi participé à deux Jeux du Commonwealth, deux Jeux panaméricains et trois championnats du monde de la FINA. Je suis très fier d’avoir représenter le meilleur pays au monde pendant autant d’années et dans autant de grosses compétitions comme les Jeux olympiques. Ce fut une décision graduelle d’arrêter, mais je suis en paix avec elle maintenant.»
 
Dickens s’est qualifié pour sa première équipe olympique en 2004, mais n’a pas fait la coupe pour la formation de 2008. Ce fut un point tournant dans sa carrière puisqu’il est revenu en force pour quatre solides saisons complétées par une participation aux Jeux olympiques de 2012. C’est à Londres qu’il a réussi le temps historique de 59,85 au 100m brasse.
 
«Je n’étais pas prêt pour la retraite en 2008. Je ne pouvais pas le faire, a-t-il dit. Je voulais être dans la piscine et je voulais m’entraîner. Il n’y a rien que j’aimais davantage que tester les limites du corps humain. Il y avait un défi chaque jour.»
 
Après s’être entraîné aux É.-U. pendant un an, Dickens a décidé de revenir au Nord pour se joindre aux Dolphins de Vancouver dirigés par Tom Johnson au Centre national de natation – Vancouver.
 
«Pour avoir du succès vous devez vous entourer de personnes qui ont du succès, a-t-il dit. Avec les Dolphins, il y avait Brent Hayden, Mike Mintenko et Brian Johns. Il y avait une atmosphère professionnelle et cela m’a vraiment motivé.»
 
Il planifiait continuer en 2013, mais il a subi une commotion en janvier en faisant de la planche à neige à Whistler. Cela a affecté son entraînement pendant plusieurs semaines et il n’a pas guéri à temps pour les essais pour les championnats du monde en avril.
 
Le récent décès de son père Bill Dickens lui a rappelé le rôle que ses parents ont joué pour l’aider à équilibrer le sport et les études.
 
«Ils m’ont aidé à apprendre les précieuses leçons dans la vie, en particulier l’autodiscipline, a dit Dickens, qui a aussi reconnu le grand rôle joué par ses entraîneurs en Ontario et en C.B., dont l’entraîneur de l’équipe nationale Tom Johnson. Ils m’ont encouragé à continuer à nager pendant aussi longtemps que j’aimais cela. J’étais responsable de les faire se lever le matin pour m’emmener à la piscine, et non l’inverse. Et il n’y avait pas de natation si je n’avais pas de bonnes notes scolaires.»
 
Dickens, qui a épousé l’ancienne membre de l’équipe nationale Michelle Landry il y a deux ans, faisait aussi partie du programme olympique RBC. Il a aussi travaillé avec l’entreprise cet été, parlant aux gérants des succursales à propos de l’esprit d’équipe et de travailler avec leurs employés.
 
«Vous devez persévérer malgré les hauts et les bas, a dit Dickens. Vous apprenez de vos erreurs et vous vous concentrez sur la tâche à accomplir.»