Partners
FINA
Astral+Pool
CONSANAT
CCAN
USAS
Aquatic+Canada+Aquatique
New Pool Will Benefit Generations of Canadian Swimmers

TORONTO – Canada’s largest city finally has a world-class pool that will be home to everything from international championships to development programs for the next generation of aquatic athletes.

 
Swimming Canada’s High Performance Centre – Ontario has relocated from the old University of Toronto pool to the new Toronto Pan Am Sports Centre. Based on the U of T Scarborough campus, the state-of-the-art facility features two 50-metre pools, a 25-m diving tank, and countless amenities out of the pool. Built for next summer’s Pan Am and Parapan Am Games, the pool is already having an impact that will endure well into the future.
 
“This is a world-class daily training environment for our athletes and will give our High Performance Centre a real boost,” said Swimming Canada High Performance Director John Atkinson.
 
World-renowned coach Ben Titley heads up the centre, which is home to Toronto-area products such as 2011 world championship medallist and 2012 Olympian Martha McCabe and past national team members Zack Chetrat and Michelle Williams. Sandrine Mainville of Montreal recently moved to Toronto to join them in their pursuit of representing Canada at the 2016 Olympics in Rio de Janeiro. Mainville and Williams were double relay medallists at this summer’s Commonwealth Games in Glasgow, Scotland.
 
Among the services available are extensive dryland training options, from weights to yoga classes, and on-site integrated support team in partnership with the Canadian Sport Institute Ontario. The building will also be home to a bar and restaurants, while athletes will have access to the CSIO Sport Performance Kitchen.
 
“It’s the little things,” McCabe said. “You want to fuel your body right after, the kitchen’s available right outside the pool deck. It’s the little benefits you need to get an extra edge on competitors. We’re going to have all our support staff right on site with us, whenever you need physio or to see a doctor or anything like that. It’s definitely the best I’ve ever been at.”
 
“It’s cool to have everything under one roof like that,” said Chetrat, a Toronto native who grew up in Oakville. “To go from the pool right to the gym to the nutritionist to the physio, it’s all there, all centralized and all as good as it gets anywhere in the world, which is incredibly exciting as an athlete.”
 
Mainville, a law student, said the option to be right on the U of T Scarborough campus and continue her studies was a deal breaker for her.
 
“I thought Ben was very dynamic and he sees the future for swimming. Canadian female sprinters are very important for him, I’m a sprinter and I know he sees good things in the future for us and really wants to build something big,” Mainville said. 
 
Titley has coached at three Olympic Games, including as women’s head coach for British Swimming in 2008. He has coached multiple world champions and world record holders including Liam Tancock and James Gibson. His accomplishments include coaching three consecutive British record holders in the women’s 100-metre freestyle (Melanie Marshall, Caitlin McClatchey and Francesca Halsall), all of which went on to win medals in world level competition. 
 
Since coming to Canada in 2012, he has already impacted swimmers such as Chantal Van Landeghem. The Winnipeg native trains at the centre while not at the University of Georgia and this summer set a Canadian record (24.69) in the 50-m free with her bronze-medal performance at Pan Pacific Championships. Titley sees the ingredients for more success from Canadian swimmers training at his centre’s new home.
 
“It’s about creating an environment where success can flourish,” Titley said. “It’s a high-performance environment where athletes have the space and time to do a comprehensive pre-pool routine, there are rooms for school work between sessions, designated kitchens, an indoor running track, designated gym space for athletes. I don’t think I’ve been in a better gym and it’s only for performance athletes.”
 
“What you can get here is better than you can get anywhere else, and it will be focused on international success,” Titley said.
 
Meanwhile, Swim Ontario has launched its Ontario Swimming Academy alongside the national centre. More than 135 targeted athletes and their coaches have been invited to participate in the Academy programs. 
 
Provincial Mentor Coach Dean Boles will lead the program, which includes three-day camps geared towards Olympic podium hopefuls for 2020 and beyond.
 
“This is an opportunity for our Ontario athletes to shine and demonstrate their abilities on an international scale. As a former Olympic coach with a long history of elite athlete development, Dean is the ideal person to build a solid foundation and long term vision for the Academy,” said John Vadeika, executive director of Swim Ontario. 
 
“It’s exciting for swimming in Ontario and swimming in Canada in general,” Chetrat added.
 
 

 
 
La nouvelle piscine profitera à des générations de nageurs
 
TORONTO – La plus grande ville du Canada a finalement une piscine de niveau mondial qui accueillera tout, des championnats internationaux aux programmes de développement pour les prochaines générations d’athlètes aquatiques.
 
Le Centre de haute performance – Ontario de Natation Canada a déménagé de l’ancienne piscine de l’Université de Toronto au nouveau Centre sportif panaméricain de Toronto. Installé au campus de l’U de T Scarborough, l’installation ultra moderne présente deux bassins de 50 mètres, un bassin de plongeon de 25m, et de nombreux services hors de la piscine. Bâtie pour les Jeux panaméricains et para-panaméricains de l’été prochain, la piscine a déjà un impact qui durera longtemps dans le futur.
 
«Ceci est un environnement quotidien d’entraînement de niveau mondial pour  nos athlètes et donnera à notre Centre de haute performance un véritable coup de pouce», a dit le directeur de la haute performance de Natation Canada, John Atkinson.
 
L’entraîneur de réputation mondiale Ben Titley dirige le centre, qui accueille les produits de la région de Toronto comme la médaillée des championnats du monde de 2011 et olympienne de 2012 Martha McCabe et les anciens membres de l’équipe nationale Zack Chetrat et Michelle Williams. Sandrine Mainville, de Montréal, a récemment déménagé à Toronto pour se joindre à eux dans sa quête de représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Mainville et Williams ont été doubles médaillées dans des relais aux Jeux du Commonwealth de cet été à Glasgow, en Écosse.
 
Parmi les services disponibles il y a plusieurs options d’entraînement au sol, de la salle de conditionnement aux cours de yoga, et l’équipe de soutien intégré sur place en partenariat avec l’Institut canadien de sport Ontario. L’édifice contiendra aussi un bar et des restaurants, tandis que les athlètes auront accès à la cuisine de performance sportive de l’ICSO.
 
«Ce sont les petites choses, a dit McCabe. Vous voulez bien nourrir votre corps immédiatement après l’entraînement, la cuisine est disponible tout à côté du bord de la piscine. Ce sont les petits avantages que vous avez besoin pour avoir un pas en avant sur vos concurrents. Nous aurons tout notre personnel de soutien sur place avec nous, chaque fois que vous avez besoin d’un physio ou de voir un médecin ou quoique ce soit du genre. C’est définitivement le meilleur endroit que j’ai vu.»
 
«C’est bon d’avoir tout sous un même toit comme cela, a dit Chetrat, originaire de Toronto et qui a grandi à Oakville. De la piscine au gymnase au nutritionniste au physio, tout est là, tout centralisé et aussi bon qu’il existe n’importe où dans le monde, ce qui est incroyablement excitant pour un athlète.»
 
Mainville, étudiante en droit, a dit que l’option d’être là au campus de l’U de T Scarborough et de poursuivre ses études a fait la différence pour elle.
 
«Je pensais que Ben est très dynamique et il voit le futur pour la natation. Les sprinteuses canadiennes sont très importantes pour lui, Je suis une sprinteuse et je sais qu’il voit de bonnes chances dans le futur pour  nous et il veut vraiment bâtir quelque chose de gros, a dit Mainville. 
 
Titley a été entraîneur dans trois Jeux olympiques, incluant entraîneur-chef féminin de British Swimming en 2008. Il a entraîné plusieurs champions du monde et détenteurs de records du monde, dont Liam Tancock et James Gibson. Ses réalisations incluent entraîner trois détentrices de records anglais de suite au 100m libre féminin (Melanie Marshall, Caitlin McClatchey et Francesca Halsall), et les trois ont gagné des médailles au niveau mondial.
 
Depuis qu’il est arrivé au Canada en 2012, il a déjà eu un impact sur des nageuses comme Chantal Van Landeghem. La nageuse originaire de Winnipeg s’entraîne au centre quand elle n’est pas à l’Université de Géorgie et cet été elle a établi un record canadien (24,69) au 50m libre avec une médaille de bronze aux championnats pan-pacifiques. Titley voit les ingrédients pour plus de succès par les nageurs canadiens qui s’entraînent à son nouveau centre.
 
«C’est une question de créer un environnement où le succès peut éclore, a dit Titley. C’est un environnement de haute performance où les athlètes ont l’espace et le temps de faire une routine complète pré-piscine, il y a des salles pour le travail scolaire entre les sessions, des cuisines prédestinées, une piste de course intérieure, de l’espace de gymnase prédestiné pour les athlètes. Je ne pense pas avoir vu un meilleur gymnase et il n’est que pour les athlètes de performance.
 
«Ce que vous pouvez avoir ici est mieux que n’importe où ailleurs et ce sera axé sur le succès international», a dit Titley.
 
Par ailleurs, Swim Ontario a lancé son Académie de natation de l’Ontario à côté du centre national. Plus de 135 athlètes ciblés et leurs entraîneurs ont été invités à participer aux programmes de l’Académie. 
 
L’entraîneur mentor provincial Dean Boles dirigera le programme, qui inclut des camps de trois jours axés sur les espoirs de podium olympique pour 2020 et après.
 
«C’est une occasion pour nos athlètes de l’Ontario de briller et de démontrer leurs capacités sur la scène internationale. En tant qu’ancien entraîneur olympique avec une longue histoire de développement d’athlètes d’élite, Dean est la personne idéale pour bâtir une base solide et une vision à long terme pour l’Académie», a dit John Vadeika, le directeur exécutif de Swim Ontario. 
 
«C’est excitant pour la natation en Ontario et la natation au Canada en général», a ajouté Chetrat.